Accueil du site > L’association > Assemblées générales > Mehdi Aït-Kacimi nous présente le déménagement de l’ENSLL

Mehdi Aït-Kacimi nous présente le déménagement de l’ENSLL

Retranscription de la présentation faite lors de l’assemblée générale

mardi 1er mai 2012

Partager l'article avec  

Nous sommes dans l’actualité parce que vendredi dernier les clés du chantier nous ont été remises. Ça y est l’Ecole peut officiellement emménager dans la Cité du Cinéma. Maintenant le timing, c’est nous avons deux mois de travaux de câblage et sur les installations techniques. Le déménagement est prévu début juillet 2012. Nous avons rencontré le déménageur qui nous a donné la méthodologie. Vers le 20 juillet 2012, le déménagement devrait être terminé pour que les nouvelles promos rentrent à l’Ecole début septembre.

Je vais vous faire un petit point, j’ai quelques photos qui montrent l’emplacement du projet. L’école va être située Carrefour Pleyel à Saint-Denis. Un gros point positif par rapport à l’emplacement actuel, c’est la proximité avec Paris : la ligne 13 du métro arrive au Carrefour Pleyel, deux gares de RER B et D se trouvent à côté du Stade de France ainsi que la ligne C qui passe à proximité. Une ligne de bus les relie au Carrefour Pleyel.

JPEG - 444.2 ko
Transports dans le Grand Paris

Je ne suis pas là pour vous vendre le Grand Paris mais pour vous montrer un petit peu le contexte. Vous avez le carrefour Pleyel qui va vraiment être un lieu de croisement des différentes lignes qui vont être créées. Vous avez donc les aéroports de Roissy et d’Orly. En bleu, c’est la ligne 14 qui va donc arriver au carrefour Pleyel. En rouge, il s’agit de la tangentielle qui fait le tour de l’Île de France. En vert, c’est la grande boucle qui rejoint Saclay. Effectivement tout ça converge au Carrefour Pleyel. L’idée au moment où a été créé cette Cité du Cinéma, c’était de faire venir de grosses productions dans un lieu bien desservi en transports et à proximité des aéroports et à proximité de Paris. C’est une grande opportunité pour nous d’être l’organisme de formation de référence au sein de la Cité du Cinéma.

JPEG - 150.4 ko
Maquette
Droits réservés

Alors à quoi cela va ressembler ? Voilà donc ça c’est la maquette. Le métro est situé juste au dessus de la maquette. C’est une ancienne usine EDF qui a été réhabilitée. Les bâtiments à gauche avec les toits verts, ce sont donc les plateaux de cinéma d’EuropaCorp. EuropaCorp et Euromédia sont propriétaires de cette partie et sur l’ensemble ici Cité du Cinéma, c’est la Caisse des Dépôts qui est propriétaire de cet ensemble avec un certain nombre de locataires : EuropaCorp pour la partie bureaux est installé dans la tour le long des studios côté « Seine ». l’Ecole est situé dans le bâtiment en symétrie par rapport à la nef et en sous-sol. Un plateau de cinéma sera sous cet ensemble qui est la salle de cinéma de Luc Besson d’EuropaCorp. Il va y avoir un ensemble qui est en construction actuellement, l’idée est de faire du logement. Il y a une médiathèque qui va être faite juste à côté. C’est quant même un quartier qui est vraiment en plein changement. Là il y a la Seine qui passe, il y a un écoquartier qui va être créé sur l’île Saint-Louis. Donc il y a beaucoup de projets urbains assez intéressants. Il y a bien sûr le BTS du Lycée Surgères qui n’est pas très loin. Il y a Paris VIII, Paris XIII et puis bien sûr tous les professionnels que vous connaissez dans Saint-Denis.

JPEG - 75 ko
Façade côté Est
Copyright : Greg Faris

La façade, voilà, donc ça c’est une photo qui a été prise il y a quelques jours, vous avez ici l’entrée principale de la fameuse nef qui est là et les deux ailes du bâtiment. Devant c’est l’accueil « visiteurs » et il y aura un accès parking sur le côté. Quand on arrive, on voit ça c’est à l’opposé de la Seine. Il y aura une guérite de sécurité.

JPEG - 141.9 ko
La nef
Copyright : Greg Faris

Voila à quoi ressemble la nef centrale. Ils ont gardé l’ancienne turbine.

JPEG - 121.8 ko
La turbine
Copyright : MAK
JPEG - 102.7 ko
L’Ecole vue de la nef
Copyright : MAK

Voilà c’est l’Ecole.

JPEG - 118.4 ko
L’Ecole vue de la nef
Copyright : MAK

C’est le premier épi dont je vous ai parlé. Il y a deux patios. L’Ecole sera donc ici avec un accueil de l’autre côté. Voici une autre vue, je suis en train de travailler sur la signalétique. On ne sait pas encore si on va pouvoir mettre une signalétique Ecole nationale supérieure Louis Lumière ici.

JPEG - 139.9 ko
L’Ecole
Copyrigt : MAK

En fait si vous voulez ici c’est l’entrée visiteur par la nef. Il y a une entrée par derrière pour ceux qui viennent en voiture. Il y a aussi un espace de livraison avec des rampes pour les plateaux de tournage. Les plateaux seront sur la droite.

JPEG - 77.7 ko
L’accueil de l’Ecole
Copyright : MAK

Voici l’accueil se situe ici, un des plateaux ciné.

JPEG - 100.1 ko
Studio de cinéma
Copyright : Greg Faris
JPEG - 124.6 ko
Le restaurant
Copyright : Greg Faris

Alors ça c’est le restaurant qui est côté Seine. Donc l’idée c’est d’avoir un lieu de restauration pour les gens de la Cité du Cinéma, pour le personnel de l’Ecole et pour les étudiants. Donc avec un système de buffets, un peu comme dans les cantines d’entreprises. Donc un prestataire a été choisi, il y a un accord de principe pour qu’il y ait des tarifs préférentiels pour les étudiants.

JPEG - 90 ko
La tour et les studios

Voilà alors ça c’est la partie plateau EuropaCorp, vous avez de ce côté la Cité. Nous sommes du côté Seine à gauche vous avez les plateaux et à droite les bureaux, ça c’est la Tour EuropaCorp. Vous avez la tour ici.

JPEG - 63.7 ko
Les studios d’EuropaCorp

Il y a un directeur technique qui a été embauché à l’Ecole pour suivre le chantier, c’est Greg Faris qui vous a présenté le projet il y a un an. Il a suivi tout ça. Les différents appels d’offre pour le reste des prestations ont été passés.

L’inauguration, vous avez peut-être lu dans la presse, Luc Besson avait annoncé une date entre le deuxième tour de l’élection et Cannes. Cela a été reporte en fait à septembre aux dernières nouvelles. Ceci nous arrange cela nous permet d’arriver et d’essayer d’organiser quelque chose avec la Caisse des Dépôts, avec EuropaCorp, avec vous fin septembre début octobre.

L’avenir.

En terme de projet, c’est vrai que nous allons quant même essayer de rebondir là dessus pour avoir un certain nombre de nouveaux projets au sein de l’Ecole. Nous avons envie de beaucoup développer la formation continue et penser aussi à une formule qui reste à trouver : les cours du soir ou à quelque chose qui pourrait se rapprocher des cours du soir qui avaient été mis en place à une époque. Ils ont été arrêtés quand nous sommes passés à Bac +5.

Nous avons aussi envie de développer les universités d’été. Nous travaillons aussi là dessus.

On va créer des classes d’aide à la préparation au concours pour les gens du coin. Il y a une fondation qui nous aide à financer ce qu’on appelle des classes tremplins. Nous allons commencer à communiquer là dessus dès septembre 2012. L’idée c’est de recruter une trentaine en septembre 2013. Nous avons vraiment envie, c’est un peu massif, un peu un bon bunker, mais on a vraiment envie que le lieu soit accessible, que ce soit quant même un lieu de vie.

Pour info, demain nous avons une réunion avec EuropaCorp pour voir un petit peu comment nous allons pouvoir travailler avec eux. Là nous commençons à rentrer vraiment dans le détail au niveau des stages pour les étudiants, au niveau des embauches. Maintenant que le chantier est fini, nous commençons à nous mettre avec les partenaires autour d’une table pour commencer à discuter concrètement des collaborations et des partenariats que nous allons mettre en place.

Nous avons aussi les élus qui sont venus. C’est important au niveau politique. Il y a Patrick Braouezec, le président de Plaine Commune soutient du projet Cité du Cinéma. Il faut voir que c’est un projet qui est transversal au niveau politique, cela va vraiment du Front de Gauche à l’UMP. Il y a beaucoup de gens qui le soutiennent. Ils sont venus à l’Ecole. Quand elle a accueilli cette délégation, Francine Levy a dit que c’était la première fois qu’elle voyait un homme politique à l’Ecole depuis vingt-trois ans. Il est venu avec toute son équipe. Nous les avons vu avant bien sûr mais là aussi nous étions bien accueillis, nous travaillons avec eux sur un système de navette pour les salariés de l’Ecole qui arrivent au RER pour venir directement à l’Ecole, parce que c’est vrai qu’au niveau des bus cela peut être un peu compliqué. Contrairement à Noisy, où c’est vrai je n’ai pas vécu ça, mais tout le monde dit que c’est un peu compliqué en terme d’implantation. Voilà pour l’instant le vent est bon, cela va dans le bon sens. Il y a encore beaucoup de travail mais comme on est enthousiaste et optimiste.

Si vous avez des questions ?

L’archivage.

Contrairement à Noisy, nous avons suivi tout le chantier. c’est qu’en fait avec Greg Faris, avec Michel Coteret, Francine Levy, ils ont vraiment pensé l’Ecole pièce par pièce. Pour l’archivage, il va y avoir un système de sauvegarde automatique des données. On pense aussi au réseau informatique de façon complètement différente aujourd’hui. Auparavant, je caricature à peine, mais chaque labo avait son propre système informatique. Aujourd’hui nous sommes vraiment sur quelque chose de plus global. Effectivement l’archivage nous nous en préoccupons.

Nous avons plus de salles de cours, donc on va pouvoir faire plus de choses à ce niveau là. Le centre de documentation sera plus important. Là où nous perdons, nous avons un plateau de tournage en moins pour le cinéma. Nous espérons pouvoir essayer de mutualiser des choses.

Une place pour la photo.

Des collègues, c’est vrai, sont inquiets. L’idée, c’est que nous continuons sur les trois sections voir une quatrième. Nous parlons aussi beaucoup d’une section qui serait plutôt autour de la postproduction et du traitement mais de façon transversal son – ciné – photo ou tournage numérique quelque chose de beaucoup plus technique. Il y a des débats dans l’Ecole actuellement.

Une visite pour les Anciens.

Nous allons faire cela rapidement. L’idée maintenant c’est de gérer vraiment le déménagement et la fin de l’année. Mais dès début septembre un certain nombre de visites auront lieu. Il faut vraiment que ce soit un lieu ouvert.

Sachant que nous on a encore une petite incertitude, c’est par rapport au gestionnaire de l’ensemble. C’est à dire que c’est la Caisse des Dépôts a délégué une société qui va gérer la commercialisation de tout l’espace public. Donc nous avons le droit d’avoir un certain nombre de moments dans l’année pour bénéficier de l’espace public, de cette belle nef mais il va falloir voir concrètement comment on peut gérer ce lieu là, comment l’Ecole peut en bénéficier, comment organiser des journées portes ouvertes, des journées où nous allons présenter des travaux des étudiants, accueillir du monde.

Je sais qu’il y a aussi plein d’évènements qui pourraient être intéressés par ce lieu : un festival qui se crée, un forum des métiers audiovisuels à Epinay, ça pourrait avoir lieu là-bas.

Qui paie le loyer ?

La tutelle prend en charge le loyer. Avant nous étions propriétaire, nous gardons le même budget de fonctionnement et le loyer est pris en charge par la tutelle. Ce que nous ne savons pas c’est si dans le prochain contrat, parce que l’on a un contrat à renégocier dans deux ans, si la tutelle va nous allouer un budget qui correspond au loyer que nous devrons gérer nous même ou si la tutelle va gérer en direct ce loyer.

Pour l’instant la tutelle prend en charge le surcoût lié au déménagement.

Transcription réalisée par Benoît Pitre (Ciné 88)